FLASH MOB 2019 CONTRE LES VIOLENCES CONJUGALES chorégraphieLancer des ponts entre les opinions et les générations : « agir, dénoncer, s’engager » sur le tee-shirt rouge avec la cocarde blanche, la flash-mob annonce la couleur. Hier, en plusieurs endroits de la foire marchande de Sainte-Catherine, les bénévoles du groupe contre les violences conjugales constitué au sein du Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance ont interprété la chorégraphie imaginé par l’association « In tempo ».

FLASH MOB 2019 CONTRE LES VIOLENCES CONJUGALES JJTLes danseuses et danseurs saint-michellois ont ainsi imaginé des mouvements sur un remix du titre d’Adèle « Balance ton quoi », chanson en lien direct avec la thématique du jour. Avec un dress-code adapté, haut rouge et bas noir, deux couleurs très régulièrement investies pour les violences conjugales. Lors de l’inauguration, face à un nombreux public, les paroles visaient à casser les codes.

FLASH MOB 2019 CONTRE LES VIOLENCES CONJUGALES ballonsDans le cadre de la Journée mondiale de lutte, le rassemblement hirsonnais faisait ainsi écho à la marche nationale parisienne organisée par « NousToutes » et aux initiatives axonaises : la marche solidaire de Soissons et Tergnier, le ciné-débat programmé lundi, également, à Soissons ou la pièce de théâtre prévue le lendemain à Brasles. Au-delà de ces opérations médiatiques, face aux drames, l’Aisne demeure le premier département à avoir mis en place l’éloignement d’auteurs de violences conjugales. Neuf maris ou conjoints violents ont ainsi été contraints de quitter le domicile. En attendant, gratuit, anonyme et intraçable, le 39-19 demeure le plus sûr de faire face et d’alerter les secours. Par ailleurs à Hirson, l’association « France Victimes » est joignable au à3.23.99. 33.03.