INSERTION DÉFILÉ MODE 2020 Vincent Szpakowski JJTÉvidemment décriés par l’Extrême-droite pour laquelle les demandeurs d’emploi sont les seuls responsables de leur situation, les ateliers et les chantiers d’insertion constituent la plus belle réponse à leur mépris. Pour preuve, comme Jean-Jacques Thomas l’a rappelé, « le défilé de mode organisé salle de l’Eden s’est ouvert à guichets fermés et les bénévoles présents sur scène ont offert le plus noble, le plus beau des spectacles. Celui de la dignité retrouvée, mais, également, de l’estime de soi, de la confiance, de la valorisation de leur parcours d’insertion, de leur progression vers l’emploi ».

INSERTION DÉFILÉ MODE 2020 salle EdenVingt et un bénéficiaires – vingt filles et un garçon, Nicolas, ont, ainsi, présenté trois tenues différentes imaginées et conçues par Madeleine M’Bako et son équipe de l'atelier « tissus ». Ces femmes et garçons ont bien souvent l’habitude de travailler avec un pinceau, un grattoir pour le chantier bâtiment, derrière une tondeuse, une débrousailleuse pour les espaces verts ou, encore, au contact des personnes âgées pour le bien être seniors. Cette fois, ils ont bravé leur stress et les feux de la rampe. Leur savoir-faire est connu. Leur savoir-être fut reconnu.