FESTIVAL JAZZ 2020 PRÉSENTATION Jean-Jacques GeorgesIl est rare qu’il soit devant l’objectif. Jean-Jacques Georges a, plutôt, l’habitude d’être derrière. Il est vrai que, discret, l’homme est rarement dans la lumière. Bénévolement, pour son seul plaisir, depuis 2007, il est devenu le gardien des souvenirs de la vie locale avec précise-t-il « plus de 330 000 clichés conservés ». Évidemment, l’ancien cheminot a embarqué dans le train du jazz. En témoin attentif, il apprécie ces artistes qui se prêtent volontiers à l’exercice. « Ce n’est pas, avoue-t-il, le cas de tous les autres interprètes ». Du 3 au 8 mars, Jean-Jacques Georges a choisi 80 portraits des invités du festival pour les présenter galerie Gilbert Arduin. Bien évidemment, Didier Lockwood y occupera une place privilégiée. Celle qui fut la sienne durant le rendez-vous printanier hirsonnais.