FESTIVAL JAZZ 2005 signature Manu Dibango 2« Avec plaisir, oui !!! ». Sur une portée, il a ainsi marqué son passage sur le livre d’or de la ville ». Manu Dibango est la tête d’affiche du Festival de jazz 2005. A 71 ans, il avait alors enflammé la salle Carpentier. « Un vrai bonheur musical » se souvient Benoît Taquet dans « Le Courrier » du 7 avril. « Papy groove » s’est éteint, mardi, à 86 ans, emporté par le Covid 19. « Une voix s’élève au lointain » ont déclaré ses proches pour annoncer sa disparition. Même si avec son immense succès « Soul Makossa » demeure à jamais. A tel point que Mickaël Jackson le citait dans « Wanna be startin’ somethin’ ».

doc_20200324_170702_0001« A Hirson, se souvient Jean-Jacques Thomas, Manu Dibango était tel qu’en lui même. Proche des organisateurs, de ses musiciens, du groupe de gospel « Les Messagers » qui avait animé la messe dominicale à l’église Notre-Dame. Du reste, Frédéric Sannier, la cheville ouvrière du Festival hirsonnais, l’avait convié l’an dernier à Saint-Riquier ». Après Didier Lockwood, le Festival hirsonnais est doublement orphelin.