GENDARMERIE PANNEAU 2015Si le confinement demeure la règle, il est, cependant, des contrevenants qui ne font pas dans le détail. Ainsi, le 31 mars, vers 2 h du matin, une patrouille du PSIG d’Hirson intervient à Saint-Michel pour faire cesser une conduite dangereuse. Non seulement, le conducteur refuse d'obtempérer, mais prend la fuite après avoir volontairement percuté, de face, le véhicule de la Gendarmerie. S’engage alors une course poursuite, au cours de laquelle, il multiplie les infractions routières et percute, à deux nouvelles reprises, la voiture des gendarmes, qui, endommagée, ne peut poursuivre.

Dès le lendemain 1er avril, diligentée par la brigade territoriale d’Hirson, l’enquête permet d’identifier l’individu et de le localiser chez ses parents. En récidive de conduite sans permis de conduire, de refus d’obtempérer et de violences sur des gendarmes, il sera convoqué en juin devant le tribunal correctionnel de Laon pour répondre de ses faits. En attendant, outre sa voiture saisie, la révocation de son sursis de 14 mois d'emprisonnement, lui vaut, à l’issue de sa garde à vue, d’être directement incarcéré à la maison d'arrêt de Laon.