LAURENT BLONDIAU 2020En cette période particulière, au Foyer, entre 179 déjeuners portés vendredi et 190 lundi, la cuisine dépend, évidemment, des approvisionnements. Autant que faire se peut, les circuits courts toujours privilégiés. De même, le souci d’économie est privilégié. Ainsi, pour ses lasagnes, Laurent Blondiau a cuisiné le bœuf tracé initialement commandé par le Restaurant Municipal Scolaire (RMS). Même chose pour le sauté de porc accommodé à la provençale. La semaine précédente, le saucisson à l’ail fut transformé en saucisson … brioché.

« Notre objectif, explique le Chef, est d’éviter le gaspillage sans sacrifier la qualité et la diversité du menu. De même, nous restons en relation constante avec nos fournisseurs pour les aider à passer ce cap difficile. Nous sommes tous dans la même galère et nous devons nous entraider. De nos commandes dépendent, en grande partie, l’avenir de nos producteurs ».