19 juillet 2017

LE PUBLIC AU RENDEZ-VOUS.

La météo a, sans aucun doute, favorisé le succès populaire des manifestations des 13 et 14 juillet. De la retraite aux flambeaux à la cérémonie de la place Victor Hugo au cours de laquelle les élèves du Conservatoire ont repris le discours de Léon Gambetta ou interprété « Ma liberté », de Georges Moustaki, le public a toujours répondu présent. Y compris sur le pont du marché (notre photo) pour applaudir le feu d’artifice tiré à partir du seuil Pasteur.
Posté par jjthomas à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2017

JEAN-ANTOINE BRISSET N’AURAIT PAS ÉTÉ DÉPAYSÉ.

La Fête nationale ne doit oublier personne. Comme chaque année, l’après-midi du 14 juillet, la troupe de marcheurs belges est conviée à animer les Maisons de retraite Brisset et du Val d’Oise. Sur la terrasse de la rue aux loups, l’état-major napoléonien a, également, convié Jean-Jacques Thomas à commander, sabre au clair, une salve d’honneur. Bruyante et, de l’avis des spectateurs, pour le moins, impressionnante. Une certitude, médecin des armées impériales, fondateur de l'hôpital-hospice hirsonnais, Jean-Antoine Brisset n'aurait... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2017

TROIS MÉDAILLES DU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR POUR LES SAPEURS-POMPIERS HIRSONNAIS.

Dans le cadre de la fête nationale, place Victor Hugo, le Lieutenant Claude Mainon a reçu des mains de Dominique Babski la distinction de la sécurité civile. Il s’est, ensuite, vu épingler la Médaille Or du Ministère de l’Intérieur pour 30 ans de service en qualité de sapeur-pompier volontaire. Une décoration de vermeil pour 25 ans est, également attribuée à l’adjudant Bruno Delaporte. Enfin, l’adjudant-chef Stéphane Morand a reçu la Médaille Or du Ministère de l’Intérieur pour 35 ans de service en qualité de sapeur-pompier... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2017

LE SYMBOLIQUE LÂCHER DE PIGEONS DE L’AVANT-GARDE.

Depuis l’antiquité, les colombes symbolisent l'amour. De même, la Bible rappelle que, de son arche, Noé envoya ce volatile pour savoir si les eaux s’étaient retirées. Il revînt avec un rameau dans son bec. De même, la colombe symbolise la paix et la liberté. Ce message universel avait, évidemment toute sa place lors des cérémonies du 14 juillet. Au moment où retentissait la Marsellaise, les membres de « L’Avant garde colombophile » que préside Gérard Balitout ont procédé à un lâcher républicain.
Posté par jjthomas à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2017

JEAN-PIERRE GUILBERT ET VÉRONIQUE COULAUDOU.

Samedi après-midi, Jean-Jacques Thomas a reçu les consentements mutuels de Jean-Pierre Guilbert, jardinier, et de Véronique Coulaudou, assistante de vie familiale, demeurant à Hirson, 31, rue Douvin. Les nouveaux époux ont pris pour témoins Patrick Pierrot, domicilié à Luynes (Bouches du Rhône), 45, avenue Léopold Cartoux ; Dominique Caffin, retraitée, demeurant à Anizy-le-Château, 8, rue de la fontaine ; Rachel Poivre, hôtesse de caisse, domiciliée à Sars-Poterie, 8, cité André Courtin et Emmanuelle Sannier,... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2017

ÉTAT-CIVIL : NAISSANCES ET DÉCÈS.

DÉCÈS : 1er juin : Gilles Maillot, 59 ans, domicilié à Hirson, 55 bis, rue de Lorraine. 10 juillet : Jacky Michaux, 71 ans, domicilié à Hirson, 13, rue Georges Clemenceau. 11 juillet : Renée Villain, 87 ans, domiciliée à Hirson, 3, rue Salvador Allende. 14 juillet : Louise Objois, épouse de Jacques Objois, 83 ans, domiciliée à Saint-Michel, 19, rue de la Sablonnière.
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2017

DOMINIQUE BABSKI, SOUS-PRÉFET : « VIVRE ET CONSTRUIRE ENSEMBLE ».

Dans un esprit très républicain, Sous-Préfet de Vervins, Dominique Babski a répondu à l’invitation de Jean-Jacques Thomas pour présider les cérémonies du 14 juillet. Une fête nationale dont il a tenu à rappeler le contexte historique en y associant la Fête de la fédération de 1790 « durant laquelle, dit-il, la Nation rassemblée a célébré l’entente entre ses composantes, consciente d’engager le pays sur un chemin nouveau ». Citant Paul Bert en référence à la devise de la République, il ajoute « Si vous enlevez l’un des... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2017

PASCAL LECERF, ADJOINT AU MAIRE DE BUIRE : « UNISSONS NOS FORCES ET NOTRE ÉNERGIE ».

Avant celui de Jean-Jacques Thomas centré sur la naissance d’un suffrage universel pour le moins oublié ces derniers temps, à Buire, le discours, évidemment républicain, de Pascal Lecerf est demeuré chargé de symboles : autour de la liberté définie dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme et du citoyen, de l’égalité, rêve de tous les êtres épris de justice, et l’obligation morale qu’est la fraternité.  Devant le monument aux morts, l’Adjoint au Maire s’est interrogé à haute voix : « Que... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2017

DE LA MUSIQUE POUR PASSER DU 13 AU 14 JUILLET.

Fidèles à une tradition née, paraît-il dans les années 30 au retour d’un défilé, à Paris, les bals populaires continuent à s’organiser dans les casernes de sapeurs-pompiers. A Hirson, pas de dancefloor au centre de secours, mais un bal en plein air proposé place Décamp où les couples furent invités par Eric et Carole à célébrer en musique le passage du 13 au 14 juillet.
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2017

LES GERBES DU SEUIL PASTEUR ÉCLABOUSSENT LE CENTRE-VILLE.

A Hirson, le spectacle pyrotechnique officiel reste celui tiré à la Rotonde en épilogue aux Transfrontalières et à la Cavalcade No Piot. Début juin, durant quatorze minutes, sans temps mort, Yvon Hamza a illuminé le ciel hirsonnais dans un étonnant tour du monde en 768 bombes. Pour des raisons évidentes de sécurité, en centre-ville, le feu d’artifice du 13 juillet demeure plus modeste.  Tiré par le personnel municipal, il comporte beaucoup moins de gerbes et ne monte qu’à cinquante mètres contre cent cinquante le... [Lire la suite]
Posté par jjthomas à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]