SENATORIALES_08_JJT_Gobeaut
Dans trois semaines, le 21 septembre, les Délégués des Conseils municipaux axonais éliront les trois Sénateurs de l'Aisne. Comme l'expliqua Jean-Jacques Thomas, cette élection s'inscrit dans un contexte particulier. « Nos concitoyens, dit-il, sont inquiets. Non seulement, leur situation ne s'améliore pas, mais leur pouvoir d'achat se dégrade »

Pour lui, la fracture territoriale ne cesse de s'accroître. Les niveaux de service rendus aux populations, les différences entre zones rurales et zones urbaines, entre territoires « riches » et « territoires pauvres » ne font que s'amplifier. Alors que les lois devraient, au contraire, corriger les inégalités et assurer une certaine péréquation au nom de la solidarité territoriale, l'inverse se produit.

Et le 1er Secrétaire fédéral du PS de citer la disparition des crédits d'Etat consacrés aux dessertes routières, à la création ou l'extension de zones d'activités économiques ainsi qu'un surcoût de 22,5 millions d'euros depuis le transfert du RMI.
SENATORIALES_08_Gauche
D'où l'appel lancé par le PS, le PCF, le PRG, le MRC, IDG et ARC aux délégués des Conseils municipaux. Une première depuis de nombreuses années. « La situation l'exige, ont expliqué à Laon les représentants des formations de Gauche, et nos concitoyens nous demandent de parler d'une seule voix afin de nous opposer à la politique gouvernementale ».

Pour les responsables départementaux, la diminution des services à la population, la fermeture des tribunaux, des bureaux de Poste, des classes et des écoles (plus de 400 postes supprimés en quatre ans), des pôles sanitaires et même le départ de garnisons dont on sait ce qu'elles doivent à l'identité de notre département touchent, en priorité les zones rurales et le département de l'Aisne.
SENATORIALES_08_Gauche_TV
D'ajouter : « Elles accroissent ainsi une fracture territoriale à laquelle, par leur vote, contribuent les Parlementaires de la majorité gouvernementale. Dans ces conditions, comment pourraient-ils faire croire qu'ils vont combattre demain ce qu'ils ont voté hier ? ».

Dans le respect d'un pacte républicain, l'ensemble des forces de Gauche et de progrès, appellent donc les délégués des Conseils municipaux axonais à « voter pour Yves Daudigny, suppléant Georges Fourré ; Jean-Luc Lanouilh, suppléant Laurent Elie ; Jacques Krabal, suppléant Rodrigue Flahaut, tous candidats de proximité et de progrès ».