ASSASSINATS CHARLIE HEBDO HIRSON 2015 rassemblement place Victor Hugo jeunes foules

Second rassemblement de la journée, ils étaient quatre cents devant le monument aux morts. L’émotion ne faiblit pas. Agés de vingt ans, Romane Cambraye, de Buire, et Nicolas Jérôme, d’Hirson, ont, cette fois, spontanément lancé sur les réseaux sociaux un appel au rassemblement pour rendre hommage aux victimes de la tuerie de « Charlie Hebdo ».

CHARLIE HEBDO HIRSON 2015 rassemblement place Victor Hugo bougies

Toutes générations confondues, à l’énoncé de chacune des douze victimes, hier dans la nuit hirsonnaise, la foule a répondu d’une seule et même voix « Je suis Charlie ».

Alors que des affichettes noires et blanches étaient déposés devant la stèle commémorative également dédiée à la paix, plusieurs personnes sont venues déposer des bougies allumées. D’autres, tenaient des affichettes et même des dessins originaux.

CHARLIE HEBDO HIRSON 2015 rassemblement place Victor Hugo Nicolas Jérôme Romane Cambraye Cambraye

Dans sa courte allocution, Nicolas Jérôme a, quant à lui, remercié les participants et rappelé qu’il ne fallait surtout pas créer d’amalgame entre terroristes et musulmans.

Une précision appréciée par le public qui quitta la place Victor Hugo non sans avoir, signe d’unité républicaine, repris la Marseillaise en chœur.