HIRSON 2015 OBSEQUES GUY PIERCHON sortie

Comme à la sortie du stade, ses amis footballeurs l’attendaient devant l’église. Lorsque le cercueil est apparu, ils ont longuement applaudi Guy Pierchon. Sa dernière ovation. Même si le match contre la maladie s’est soldé par une défaite, ils ont tenu à lui rendre cet hommage mérité et ému.

Quelques minutes plus tôt, après l’homélie de l’abbé Jean-Charles qui avait évoqué son accueil dans la Maison du Père, Jean-Jacques Thomas avait souhaité que cette maison ne soit pas trop éloignée du stade pour permettre à Guy de rendre quelques services. Comme il le fit tout au long de sa vie. Aux jeunes footballeurs comme à ses copains dont Freddy Waxin se fit également le porte-parole. « Nous sommes malheureux, leur a dit Jean-Jacques Georges Thomas, mais nous ne devons pas être tristes. Car Guy était la vie. De plus, la maladie ce n’est pas la mort. La mort, c’est l’oubli et Guy Pierchon continuera à vivre. Dans nos cœurs ».