U

Le manque de réalisme devant le but demeure un mal endémique que les Hirsonnais paient au prix fort. Dans les arrêts de jeu de la première période, Famin détourne sur sa transversale la tentative d’Anciaux. Pétrossi suit, mais ne cadre pas. Face à un adversaire bien en place, les joueurs d’Alain Lebeau sont au rendez-vous, gagnent même nombre de duels et font douter Pont. Une récupération non cadrée de Pétrossi (22e) et la sortie loin de ses bases de Famin pour contrer Freytag témoignent des velléités offensives thiérachiennes (29e). Du reste, hormis un coup franc dangereux de Mangyanda (29e), Pont n’inquiète pas réellement Catry. 

U

Ce match des extrêmes est disputé sur un rythme élevé entre deux formations désireuses de prendre trois points. Si Buire-Hirson soutient largement la comparaison, au retour des vestiaires, Pont passe cependant la surmultipliée. Léonard sauve d’abord sur sa ligne (47e) puis Catry détourne d’une claquette (49e). Pris à la gorge, les Thiérachiens parent alors au plus pressé. Cependant, la tête décroisée de Nser (53e) concrétise le réalisme maxipontain : 0-1. Le coup est d’autant plus dur, que sur une nouvelle attaque développée de la droite, Achour voit son tir détourné hors de portée de Catry (66e) : 0-2.

U

Pour tout arranger, dans un nouveau duel, Lottin se déboîte le bras et doit être évacué par les sapeurs-pompiers (75e). Ses coéquipiers n’abdiquent cependant pas. Le centre tir de Marcoux est renvoyé par la transversale (76e) puis Guerrier sauve sur sa ligne (80e). Hirson s’accroche et pousse, mais la tête de Richard frôle une fois encore le montant (85e). Sans démériter, l’U.S BHT ne parvient toujours pas à décoller.