MUNICIPALES 2014 PRESENTATION LISTE Gérard BalitoutVoici un peu plus de quinze jours, il avait tenu à assister à l’enlogement des pigeons de l’Avant-garde colombophile, sa passion partagée avec les cibistes de l’ACBT. Dans ces deux associations, Gérard Balitout avait accepté d’en assurer la présidence. Sans doute parce que la convivialité qui y règne trouvait chez lui une écoute et un écho toujours chaleureux. Son humour et sa gentillesse faisaient de lui un collègue apprécié. Après 39 années passées sur les rails, ce fils et petit-fils de cheminot ne pouvait qu’embrasser une carrière à la SNCF. Une grande maison marquée par l’épopée de la Résistance et de l’après-guerre dans une ville évidemment liée au chemin de fer.

DEPART RETRAITE GERARD BALITOUT 2015 groupe JJTLors de son départ en retraite dans une salle d’un économat qu’il fréquenta enfant avec sa grand-mère, Gérard Balitout avoua « être tombé tout petit dans le chaudron cheminot ». « J’ai connu, ajouta-t-il, la fin de la vapeur, la belle époque du paternalisme, les colos, les services sociaux et la garderie des Champs-Elysées ».

GARE 2014 NUIT ST SYLVESTRE élus aiguillageMilitant syndical CGT et écologiste, viscéralement attaché au service public, dès le départ, il avait rejoint l’équipe de Jean-Jacques Thomas qui, hier après-midi, l’avait affectueusement salué sur son lit d’hôpital où il s’est éteint en début de soirée. Conseiller municipal délégué, Gérard Balitout avait, notamment, en charge la gestion de la forêt. Sa disparition laisse déjà un vide politique et affectif immense.