ENTERREMENT VIE JEUNE FILLE Anaïs Miette 2013

L'enterrement d’une vie de garçon demeure une ancienne tradition qui remonterait au XVIIIe siècle. Depuis les années 70 – égalité des sexes aidant – les jeunes femmes entendent également passer du bon temps avec, souvent, des costumes et des maquillages improbables. Samedi après-midi, soit une semaine avant son union par le Maire avec Julien Guilluy, à l’occasion de son enterrement de vie de jeune fille, la future mariée a posé avec Jean-Jacques Thomas, Annick Poulet et Josette Gambaro et les nouveaux gérants du bar « Le Madison », 57, rue de Lorraine.