CASSE DES EMPLOIS AIDÉS ÉLUS SOUS-PRÉFECTURE groupe

Reçu, hier midi, en Sous-Préfecture par Dominique Babski, le Représentant de l’État sur l’arrondissement de Vervins, les Maires des Trois-Rivières ont fait valoir leurs arguments et leur volonté de défendre un service public de proximité. Par la voix de Jean-Jacques Thomas, ils ont dénoncé « l’attitude cynique du Gouvernement », capable de supprimer des emplois sans même prendre le soin d’en avertir les intéressés, ni d’en mesurer les conséquences, avec, par exemple, à Martigny ou Neuve-Maison où aucun emploi municipal ne pourra être mobilisé pour assurer l’accueil dans les écoles.

CASSE_DES_EMPLOIS_AID_S_JJT_micro

« Sommes-nous condamnés à augmenter les impôts et le prix du repas portés à domicile ou servis à la restauration scolaire » ont demandé les Maires au Sous-Préfet. « Nous réclamons simplement les moyens d’assurer nos missions » ont-ils déclaré en substance. Au nom des vingt-cinq Maires des Trois-Rivières sur vingt-six, Jean-Jacques Thomas a donc réclamé en urgence une réunion pour, déjà, renouveler les emplois aidés occupés par les agents reconnus travailleurs handicapés et proches de la retraite, puis, l’ouverture de négociations pour les 117 agents concernés.

CASSE DES EMPLOIS AIDÉS ouvriers mobilisés

De même, il a demandé que l’État s’assoit à la table des négociations pour mettre en œuvre le plan intercommunal d’apprentissage lancé avec le Conseil du régional des Hauts de France. Dès aujourd’hui, mardi, le Sous-Préfet a annoncé la tenue d’une réunion à Vervins de tous les souscripteurs de contrats aidés pour déterminer ceux, prioritaires, susceptibles d’être finalement renouvelés. Une avancée saluée par le Maire d’Hirson et les élus présents.